Répliques cultes : Pirates des Caraïbes

Salut !
Voici des répliques drôles de Pirates des Caraïbes 2 : Le secret du coffre maudit.
Je les ai trouvé sur ce site, mais j'ai pris que celle que je trouvais les plus drôles....
Bonne lecture :-)
(ps : j'ai du refaire toute la mise en page... donc c'était long et il y a peut-être encore quelques ratures....)

________________________________________________________________________

Jack Sparrow [après avoir ouvert le cercueil avec lequel il s'est échappé du château] : Excuse moi. Tu veux bien qu'on fasse un petit détour ? [il arrache une jambe du mort qui est avec lui et il commence à ramer avec] Trop aimable !

________________________________________________________________________

[Jack tire sur le singe zombie]
Gibbs : J'vois pas l'intérêt d'faire ça.
Jack Sparrow : Ça m'fait du bien.

________________________________________________________________________

Gibbs : L'un dans l'autre ça fait un bout de temps qu'on a pas fait un brin d'honnête piraterie.

________________________________________________________________________

Le dévérouillage
Le nain [regardant le parchemin de Jack] : C'est une clef !
Jack Sparrow : Mieux ! Bien plus mieux ! C'est la le croquis d'une clef. Les amis. A quoi servent les clefs au juste ?
Un pirate : Les clefs... Déverrouillent... Des trucs ?
Gibbs : Et quoi que cette clef déverrouille, à l'intérieur il y a sûrement un objet de valeur ! On va donc chercher à découvrir ce que cette clef déverrouille !
Jack Sparrow : Non. Parce que sans la clef on ne déverrouillera pas ce qu'on a pas encore à déverrouiller. Alors à quoi servirait de trouver d'abord ce qu'il faut qu'on déverrouille, à supposer qu'on le trouve, avant même d'avoir trouvé la clef qui le déverrouille ?
Gibbs : Alors faut d'abord trouver la clef !
Jack Sparrow : Ce que tu dis n'a aucun sens.

________________________________________________________________________

Will Turner : J'avoue douter que Jack considère qu'être libre consiste à avoir un emploi.

________________________________________________________________________

Y'a jamais de rhum ici !
Jack Sparrow :
Pourquoi y'a jamais de rhum sur ce rafiot ? [il se lève et titube] Oh... C'est pour ça.


________________________________________________________________________

Jack Sparrow : Est-ce que je rêve ?
Bill Turner : Non...
Jack Sparrow : J'm'en doutais. Si j'rêvais y'aurait du rhum.

________________________________________________________________________

Jack Sparrow : A quoi dois-je le plaisir de tes furoncles ?
________________________________________________________________________

[le singe a volé le tricorne de Jack et l'a jeté à l'eau]
Gibbs : Le chapeau de Jack !!! Virez de bord !
Jack Sparrow : Ah nan ! Tant pis !
[un blanc]
Jack Sparrow : Courrez.

________________________________________________________________________

Gouverneur Swann [à un gardien de la prison] : Gouverneur Swann, toujours. Vous croyez que je portes cette perruque pour me réchauffer la cervelle ?

________________________________________________________________________



Pintel : Arrête tu sais pas lire.
Ragetti : C'est la bible, ceux qui essayent seront sauvés.
Pintel : Faire juste semblant de lire la bible c'est tricher ça se fait pas ! Et c'est aussi un pêché contre... [montre le ciel du doigt]

________________________________________________________________________

Will Turner : Jack... Jack Sparrow ? Haha ! Si tu savais a quel point je suis heureux de te voir. [Jack l'ignore] Jack c'est moi... Will Turner !
Jack Sparrow [à un cannibale] : Vasseko !
Le cannibale : In dada... Icipi !
La tribu : Icipi !
Will Turner : Dit leur de me reposer !
Jack Sparrow : Colelam l'homme piki piki. L'homme wilsi wilsi. L'homme ceycey younaki coup coup. [en imitant des ciseaux]
La tribu [en coeur] : Ahhh... Younaki...
Will Turner : Jack ! Le compas ! c'est tout ce que je veux ! Elizabeth est en danger ! On nous a arrêté parce que nous t'avions secouru ! Elle risque la potence !
Jack Sparrow : Cécélam choup choup smalélam chouko. Vous savez ? Por liki liki.
Le cannibale : POR LIKI LIKI !
Toute la tribu : POR LIKI LIKI !
Jack Sparrow [à Will, chuchotant] : Sauve moi.

________________________________________________________________________

Will Turner : Où est passé le reste de l'équipage ?
Gibbs : Regarde ces cages... devine avec quoi elles ont été faites.

________________________________________________________________________

Ragetti : Il a volé mon oeil, et il veut pas me le rendre !

________________________________________________________________________

Gibbs : Mettons de la distance entre nous et cette île Jack, cap sur le large !
Jack Sparrow : Oui à la première, oui à la seconde, mais restons à proximité du rivage le plus longtemps possible !
Gibbs : Euh ? Ça me semble un peu contradictoire capitaine !
Jack Sparrow : J'ai toute confiance dans tes talents de conciliateur maritime mon cher Gibbs !
________________________________________________________________________

Jack Sparrow : On va avoir besoin de remonter le fleuve.
Gibbs : Besoin ? Vous voulez dire, un p'tit besoin de rien du tout, fugace quoi, un genre de passade pour ainsi dire.
Jack Sparrow : Non un vrai besoin urgent et inébranlable.

________________________________________________________________________

Trouver ceci...

Jack Sparrow : William... Je veux bien t'échanger ce compas si en retour tu m'aides à trouver... ceci. [Jack sort son parchemin]
Will Turner : Tu veux que je trouve ça.
Jack Sparrow : Non. Non toi tu veux trouver ça. Parce que si tu trouves ça, tu te trouveras en prédisposition de trouver ou de localiser une autre découverte en découvrant le moyen de sauver ta demoiselle, mademoiselle. Compris ?
Will Turner : Cette chose est sensée sauver Elizabeth ?
Jack Sparrow : Dis-moi est-ce qu'on t'a parlé de Davy Jones ?
Will Turner : Pas vraiment.
Jack Sparrow : Oui. Ça sauvera Elizabeth.

________________________________________________________________________

Will Turner : Pourquoi Jack a-t-il peur du grand large ?
Gibbs : Ben, si vous croyez à ces choses là... Il y a une bête qui est au service de Davy Jones. Une épouvantable créature avec des tentacules géantes qui vous aspirent le visage ! Et entraîne tout un navire dans les profondeurs abyssales ! Le Kraken ! On dit que son souffle exhale une puanteur qui humhum... Imaginez que votre tout dernier souvenir terrestre soit le rugissement du Kraken et la pestilentielle odeur de milles cadavres en putréfaction. Si vous croyez à ces choses là.
________________________________________________________________________

Jack Sparrow : Ne vous inquiétez pas, Tia et moi sommes de vieux amis, comme cul et chemise nous sommes inséparable, étions... avons été... autrefois...
Gibbs : Je couvre vos arrières !
Jack Sparrow : Couvres plutôt mes avants !
Gibbs [à Will] : Surveilles la chaloupe.
Will [à Ragetti] : Surveilles la chaloupe.
Ragetti [à Pintel] : Surveilles la chaloupe.
Pintel [au nain] : Surveilles la chaloupe.
Le nain [au perroquet] : Surveilles la chaloupe.
Le perroquet [a Mr Cotton] : Rooooh,surveilles la chaloupe !

________________________________________________________________________

Le coeur de Davy Jones

Tia Dalma : Vous connaissez sûrement Davy Jones... Un grand aventurier, un grand marin... Et un jour il tomba dans les filets de ce qui fâche tous les hommes.
Will Turner : Qu'est ce qui fâche tout les hommes ?
Tia Dalma : Devine chéri...
Gibbs : Heu l'océan !
Pintel : Le calcul mental !
Ragetti : La dichotomie du bien et du mal.
Jack Sparrow : Une femme !
Tia Dalma : Une femme fatale. Il tomba amoureux.
Gibbs : Non non, on dit que c'est de l'océan qu'il est tombé amoureux.
Tia Dalma : Même histoire, différentes versions et elles sont toutes justes. C’était bien une femme comme moi. Aussi changeante et dure et aussi indomptable que l'océan. Jamais son amour pour elle ne s'éteignit, il lui était devenu impossible de vivre tellement il souffrait... Mais il ne souffrait pas assez pour mourir !
Will Turner : Dites moi exactement ce qu'il a mit dans son coffre.
Tia Dalma : Il y a mit son cœur.
Ragetti : Littéralement ou métaphoriquement ?
Pintel [à Ragetti] : Il a pas pu vraiment mettre son cœur dans un coffre ! Ou bien...
Tia Dalma : Ça ne valait plus la peine d'éprouver les petite joies passagères de la vie. Alors... après s'être arraché le cœur de la poitrine il l'enferma dans un coffre avant de le cacher aux yeux du monde entier.

________________________________________________________________________


Jack n'est pas sourd !

[Tia découvre la marque noire sur la main de Jack]
Gibbs : Ha ! La marque noire ! [il s'essuie les mains, fait un tour sur lui même et crache]
Ragetti et Pintel : La marque noire ! [ils font pareil]
Jack Sparrow : Mais, rassurez vous, ça ne m'a pas rendu sourd !

________________________________________________________________________

Tia Dalma : Davy Jones ne peut rentrer au port et fouler la terre ferme qu'une fois tout les dix ans. C'est à terre que tu sera en sécurité Jack alors emporte cette terre avec toi.
Jack Sparrow : De la terre. Un bocal plein de terre.
Tia Dalma : Oui.
Jack Sparrow : Est-ce que ce... bocal de terre peut me servir ?
Tia Dalma : Si tu n'en veux pas Jack, tu peux m'le rendre.
Jack Sparrow : Non !

________________________________________________________________________

L'offre de Davy Jones

Davy Jones : C'est la vie qui est cruelle ! Alors pourquoi l'au-delà devrait-il être différent ? Mais je vais vous laisser le choix. Rejoins mon équipage sur l'heure et remets à plus tard ton jugement dernier. Pour les cent ans à venir je te propose un poste. Acceptes-tu mon offre ?

________________________________________________________________________

Will va se marier !

Jack Sparrow : N'as-tu donc pas vu Will Turner ? Il est noble. C'est un héros et un sublime soprano. Il en vaut au moins quatre. Ou même trois et demi. Et ai-je oublié de mentionner qu'il est amoureux... D'une fille... Sur le point de l'épouser. Promis l'un à l'autre. Le séparer d'elle et elle de lui serait sans doute moitié moins cruel que de les unir à jamais par les liens sacrés du mariage... Hein ?!
Davy Jones : Je garde le petit. Trouves-en 99 autres. Mais dis-moi une chose Sparrow... Es-tu capable de vivre en sachant que tu as fait condamner un innocent, un ami de longue date à une misérable vie de servitude à ta place pendant que tu jouis de la liberté ?
Jack Sparrow : Oui ! Ca m'convient ! On scelle ça dans le sang ? J'veux dire... l'encre ?

________________________________________________________________________

Déguisement

[Elizabeth est déguisée en homme]
Elizabeth Swann : Capitaine Sparrow !
Jack Sparrow : Tu embarques avec nous mon gars ? Bienvenue à bord.
Elizabeth Swann : Je viens retrouver l'homme que j'aime.
Jack Sparrow : Tu m'en vois flatté mon gars mais mon premier et unique amour est l'océan.
Elizabeth : Je parle de William Turner capitaine Sparrow.
Jack Sparrow [comprenant] : Elizabeth... [puis en douce à Gibbs] Cache le rhum. [puis à Elizabeth] Ces oripeaux ne vous flattent pas du tout portez une robe ou rien et il se trouve que je n'ai pas de robe dans ma cabine.
Elizabeth : Jack... Je sais que Will voulait vous retrouver, Où est-il ?
Jack Sparrow : Très chère j'ai beaucoup de peine de devoir vous annoncer ça mais... Par un concours de circonstances totalement imprévisibles et déplorables qui n'a absolument rien à voir avec moi, ce pauvre Will... S'est malheureusement fait enrôler dans l'équipage de Davy Jones.


Tumblr_l9c9hvgfhg1qza0fjo1_500_large

________________________________________________________________________

Requin : Le petit n'est pas là. Sûrement englouti par l'océan.
Davy Jones : Sache que c'est moi l'océan.

________________________________________________________________________

Jack Sparrow : Nous nous ressemblons beaucoup vous et moi ! Moi et vous, nous.
Elizabeth : Oh oui, excepté notre conception de l'honneur et de la décence et nos valeurs morales... sans parler de l'hygiène.
Jack Sparrow : Broutilles.
________________________________________________________________________

Tumblr_lqaka5uf9q1ql08cvo1_400_large

Elizabeth : C'est vrai nous nous ressemblons en effet, et un moment viendra ou vous pourrez enfin le prouver. En agissant avec honneur.
Jack Sparrow : Je les adore ces moments... je les salues de la main quand je les vois passer !

________________________________________________________________________


Kryken ou Kräken ?

Ragetti : J'veux pas que le Kraken nous rattrape !
Pintel : [...] Et je crois pas que ça se prononce "Kraken" en fait. J'ai toujours entendu les gens dire "Kryken".
Ragetti : Avec un "Y" ? [Pintel acquiesce] Nan, nan nan nan nan nan. A l'origine ça se prononce Kräken (Kroken), c'est scandinave et l'plus proche de ça c'est "Kraken".
Pintel : Peut être mais nous on est pas d'origine scandinave j'te rappelle ! C'est "Kryken".
Ragetti : C'est une créature mythologique : j'l'apelle comme je veux.

________________________________________________________________________

Jack a dit la vérité !

Norrington : Vous avez dit la vérité alors...
Jack Sparrow : C'est ce que je fais très souvent ! J'sais pas pourquoi ça vous surprend.

________________________________________________________________________

Jack Sparrow : Comment t'es arrivé ici ?!
Will Turner : Grâce aux tortues de mer, j'm'en suis attaché deux au bout des pieds !
Jack Sparrow : C'est pas si facile hein !

________________________________________________________________________

Norrington [qui menace les deux autres] : Lord Beckett convoite le contenu de ce coffre, si je le lui apporte je redeviens commodore.
Jack Sparrow : Ahhh... le côté obscur de l'ambition.
Norrington : Ohh... Je préfèrerai y voir une promesse de rédemption.
________________________________________________________________________

Pintel : Mais comment ça a pu dégénérer ?
Ragetti : Hé ben, chacun veut le coffre pour lui pas vrai ? Monsieur Norrington doit être en train d'essayer de retrouver son honneur, ce vieux Jack voudrait l'échanger pour sauver sa peau et Will Turner il doit essayer de régler un problème épineux entre lui et la double malédiction de son pirate de père.
Pintel : C'est triste.

________________________________________________________________________

Pintel : Ce coffre doit valoir plus d'un penny vieux frère...
Ragetti : Tututut horrible tentation !
Pintel : On pourrait faire preuve d'un peu de charité, on peut leur éviter la tentation en le faisant disparaître.

________________________________________________________________________

Elizabeth : Ooooooh ! Oh ! Quelle chaleur !
[elle fait semblant de s'évanouir... tout le monde s'en fou]

________________________________________________________________________

Gibbs : Je vais prier pour son âme... Mais on va pas s’apitoyer !

________________________________________________________________________

Jack Sparrow [à Gibbs] : Je vais m'en occuper. [puis à Davy Jones] Hé ! Tête de poulpe ! T'as rien oublié ? hein calmar ? [Il tombe dans les escaliers] Je l'ai ! [en brandissant le bocal] T'es venu négocier, hein, espèce de vieille méduse. Hé ! t'as vu ce que j'ai ? Un bocal de terre, un bocal de terre ! Et devine c'qu'il y a d'dans !
Davy Jones [à son équipage] : Assez ! Ça suffit ! [les canons sortent]
Jack Sparrow [tout bas] : Barre à tribord.
Elizabeth : Barre à tribord !


Tumblr_m3u3oa9ivj1r87j4so1_500_large
________________________________________________________________________
Jack Sparrow : Où est le cœur ? Où il est le boom-boom ?

________________________________________________________________________

Gibbs : On a qu'une demi-douzaine de barils !
Will Turner : Vous n'avez qu'à ajouter le rhum !
[gros blanc]
Gibbs [à contre cœur]  : Ajoutez le rhum c'est un ordre !
***
________________________________________________________________________

Jack...

Jack Sparrow : J'ai connu pire. Ohhh ! [ramasse son chapeau] Salut ma grande.

________________________________________________________________________

Tumblr_m04k9mkrgc1qioot0o1_500_large

*** (C'est ma préférée celle-là !)
Gibbs : On a qu'une demi-douzaine de barils !
Will Turner : Vous n'avez qu'à ajouter le rhum !
[gros blanc]
Gibbs [à contre cœur]  : Ajoutez le rhum c'est un ordre !
**********

Et pour finir les bêtisiers... xD






Voilà !
A+

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.